UNE TOUTE PETITE MINUTE

LAURENCE PEYRIN

Il a suffi d’une toute petite minute et la vie de Madeleine a basculé.

C’était une nuit de 1995, elle avait 17 ans et fêtait la nouvelle année. Que s’est-il passé dans cette salle de bains où elle s’était enfermée avec sa meilleure amie ?

Vingt ans après, Madeline sort de prison. Personne n’a jamais su la vérité sur le drame de cette fameuse nuit. Elle a effectué sa peine jusqu’au dernier jour. Comment reprendre le cours de cette vie interrompue ? Parler à des gens qui ne savent pas de quoi on est coupable ? Renouer avec une petite soeur qu’on n’a pas vue devenir adulte ? Vivre et y trouver un sens ?

Mad va chercher le bon chemin, pas après pas, dans les dunes des Hamptons, dans les jardins des belles maisons qui l’embauchent, dans les précieux gestes d’entraide. Et grâce à sa mère, au delà de ses mystères, grâce aussi à Ezra, le cuisinier qui ressemble à un pirate, peut-être Madeline acceptera-t-elle un jour qu’on puisse l’aimer quand même…

Lire la suite

A LA LUMIERE DE NOS JOURS

CLARISSE SABARD

2013 Après de longues années d’absence, Julia débarque dans sa famille paternelle, en plein coeur de la Touraine.

Fraîchement renvoyée du célèbre concours de pâtisserie pour lequel elle travaillait, dévastée par le récent décès de sa mère, la jeune femme est complètement perdue. Mais les dernières volontés de sa mère sont claires : Julia doit renouer avec son père, retrouver ses proches et partir en quête de son héritage.

Accueillie à bras ouverts par sa grand mère Suzette, qui rêve de la voir reprendre la pâtisserie familiale, la jeune femme se retrouve rapidement plongée au coeur de l’histoire des trois générations de femmes qui l’ont précédée.

Des faubourgs parisiens des années 1920 en passant par les heures les plus sombres de l’occupation, les secrets d’une famille mais aussi de tout un village éclatent l’un après l’autre. Et c’est peut-être à ce prix, une fois les blessures du passé guéries, que Julia pourra avancer dans la lumière.

Lire la suite

ET QUE NE DURENT QUE LES MOMENTS DOUX

VIRGINIE GRIMALDI

L’une vient de donner naissance à une petite fille arrivée trop tôt. Elle est minuscule, pourtant elle prend déjà tellement de place.

L’autre vient de voir ses grands enfants quitter le nid. Son fils laisse un vide immense, mais aussi son chien farfelu.

L’une doit apprendre à être mère à temps complet, l’autre doit apprendre à être mère à la retraite.

C’est l’histoire universelle de ces moments qui font basculer la vie, de ces vagues d’émotions qui balaient tout sur leur passage, et de ces rencontres indélébiles qui changent un destin.

Lire la suite

NOS RESILIENCES

AGNES MARTIN-LUGAND

« Notre vie avait-elle irrémédiablement basculé ?

Ne serait-elle plus jamais comme avant ?

Etrange cette notion d’avant et d’après. Je sentais que nous venions de perdre quelque chose d’essentiel. Aucune projection dans l’avenir. Aucun espoir. Rien. Le vide.

Une ombre planait désormais sur notre vie. Et j’avais peur. Mais cette peur, je devais la canaliser, l’étouffer, l’éloigner, je ne pouvais me permettre de me laisser engloutir »

Un seul instant suffit-il à faire basculer toute une vie ?

Lire la suite

LIBRES DANS LEUR TETE

STEPHANIE CASTILLO-SOLER

Romain arrive en prison. Les choses n’auraient jamais dû en arriver là, mais une vieille femme est morte… et il doit payer.

Il va partager sa cellule avec Laurent, inculpé pour l’homicide d’un dealer. En même temps qu’ils vont apprendre à se connaître, les deux garçons vont découvrir ensemble les codes de l’univers carcéral.

De façon surprenante, c’est dans cet environnement hostile et fermé qu’ils vont aussi réussir à nouer des liens d’amour et d’amitié.

J’avais un peu peur que ce livre soit trop anxiogène vu le sujet qui y est traité mais Stéphanie Castillo-Soler réussit magistralement à nous faire oublier le bruit des lourdes portes qui se ferment, le va et vient des clés, le cri des détenus, les bagarres et le manque de liberté.

On entre en prison avec Romain qui doit payer pour la mort d’une dame âgée, ce n’est pas lui qui a porté le coup mortel, mais il était là avec deux autres copains quand c’est arrivé, il n’a rien fait pour l’empêcher, un vol qui a mal tourné. Romain n’est pas un mauvais garçon, il s’est laissé entraîner par de sales fréquentations. Il aurait pu dire non, il est trop tard maintenant, il a été jugé, 6 ans de prison dont deux avec sursis.

Romain va partager la cellule de Laurent, ils ont pratiquement le même âge mais pas le même vécu, Romain a été abandonné à la naissance, il a passé sa vie dans des familles d’accueil puis a fini par se retrouver chez Marinette et Fred qu’il considère comme ses parents. C’est une famille modeste, une famille aimante, Romain est désolé de leur faire autant de peine.

Laurent est issu d’une famille aisée, son père est directeur financier d’une multinationale, il a peu de temps à lui consacrer, sa mère les a abandonnés tous les deux quand il était petit. Son père s’est remarié, Laurent a une demi soeur, Manon qu’il aime plus que tout. Laurent ne vit plus chez ses parents quand il commet le pire, il vit dans sa chambre d’étudiant mais ce jour là, il décide d’intervenir pour sauver Manon du dealer qui lui fournit sa drogue, elle veut décrocher mais elle lui doit de l’argent alors Laurent décide de rencontrer le jeune homme, de régler la dette de Manon mais le rendez-vous ne se passe pas comme prévu, le ton monte, le dealer est sous l’emprise de stupéfiants, Laurent le bouscule, il tombe, se cogne la tête et décède.

Romain et Laurent vont devoir apprendre à cohabiter dans une pièce aux mesures réduites, où il fait parfois très sombre, où tout peut très vite devenir irrespirable si personne n’y met du sien. Les débuts sont difficiles, Laurent se plonge dans la littérature, il parle peu, ignore son codétenu et indirectement lui fait sentir qu’ils ne sont pas du même monde et qu’ils ont peu en commun. Romain se sent inférieur, il n’a pas fait d’études, il ne peut rivaliser avec les lectures de Laurent alors il dessine et grâce à Serge qui s’occupe de la bibliothèque, il commence à lire lui aussi.

Dehors la vie continue, dedans elle est rythmée par les sorties, les repas, les douches, la salle commune, les nouvelles de l’extérieur et la bibliothèque. Les deux garçons sont solidaires quand ils sortent ou quand ils se rendent aux douches, ils savent qu’entre détenus tout peut vite dégénérer. Romain a peu de visites, Laurent voit sa demi-soeur tous les 15 jours. Romain s’attarde souvent sur la photo de Manon placardée sur le mur de la cellule, Laurent n’aime pas ça, il le fait comprendre à Romain, « que Romain ne se fasse pas d’illusions, il n’est pas assez bien pour sa soeur ». Laurent entame une correspondance avec Clémentine, une jeune étudiante dont il ne tarde pas à tomber amoureux.

Romain va mal, il se laisse dériver, il n’a plus de goût à rien, ne dort plus, ne s’alimente plus, n’a plus aucune estime de lui. Laurent l’a profondément blessé. C’est peut-être le déclic qu’il faut pour que Laurent se rende compte qu’il est allé trop loin, qu’il a méprisé et rabaissé ce compagnon de cellule qui demandait juste un peu d’amitié et de compréhension.

Dès lors les choses changent, les deux hommes deviennent de véritables amis et font des projets d’avenir. On oublie l’enfermement et les murs de la prison, Romain et Laurent sont déjà libres dans leur tête, ils se remettent en question et regardent devant. On assiste à une vraie métamorphose, Romain devient plus sûr de lui, il s’instruit et de belles surprises arrivent. Laurent est beaucoup plus humble, à l’écoute des autres et surtout attentif à Romain, ce compagnon qui désormais est comme un frère pour lui.

Cet enfermement les transforme et s’avère bénéfique, en sortant ils auront encore du chemin à parcourir mais ils savent ce qu’ils veulent et ont chacun un projet de vie dans lequel ils ne seront jamais loin l’un de l’autre.

C’est beau, c’est doux, les mots se succèdent harmonieusement et nous donnent de belles émotions. Dans ce huis clos parfois brûlant, j’ai oublié que les jeunes hommes étaient privés de liberté, focalisée sur la naissance de leur amitié, sur cette complicité qui, je le savais, allait laisser place à une vraie amitié. Et il y a l’amour aussi, cet amour impossible que Romain nourrit vis à vis de Manon, cet amour possible que Laurent voudrait avec Clémentine. Peut-être que ce sont ces jeunes femmes qui détiennent les clés des coeurs afin de les déverrouiller.

J’ai adoré ce livre, on se laisse guider, presque sereinement malgré le contexte difficile qu’est l’enfermement. Un grand bravo à l’auteure qui signe ici son premier roman, le premier d’une longue série je l’espère.

Note : 4.5 sur 5.
  • EDITIONS : LIBRINOVA
  • ISBN : 9 791026 250852
  • Avril 2020 – 157 pages

ENVOLE MOI

SARAH BARUKH

A presque quarante ans, Anaïs a réinventé sa vie à Nice, loin de la grisaille du 19 ème arrondissement parisien où elle est née.

Lorsque Marie son amie d’enfance la contacte après une longue absence, des souvenirs enfouis rejaillissent. Les années 90, quand le rap et le basket galvanisaient les cours de lycée. Le racisme qui sévissait déjà. Cette amitié bancale où Marie semblait décider de tout… et le drame qui les a séparées.

Le temps d’un week-end improvisé, les deux femmes affronteront leurs fantômes pour tenter de se retrouver.

Lire la suite

LES JOURS BRULANTS

LAURENCE PEYRIN

41SjzQAvHcL._SX195_A 37 ans, Joanne mène une vie sereine à Modesto, jolie ville de Californie, en cette fin des années 70. Elle a deux enfants, un mari attentionné et veille sur eux avec affection.

Et puis…. alors qu’elle rentre de la bibliothèque, Joanne est agressée. Un homme surgit, la fait tomber, l’insulte, la frappe pour lui voler son sac. Joanne s’en tire avec des contusions, mais, à l’intérieur d’elle même, tout a volé en éclats. Elle n’arrive pas à reprendre le cours de sa vie. Son mari, ses enfants ne la reconnaissent plus. Du fond de son désarroi, Joanne comprend qu’elle leur fait peur.

Alors elle s’en va. Laissant tout derrière elle, elle monte dans sa Ford Pinto beige et prend la Golden state Highway, direction Las Vegas. C’est là, dans la Cité du Péché, qu’une main va se tendre vers elle et lui offrir un refuge inattendu. Cela suffira-t-il à lui redonner le goût de l’innocence heureuse ? 

Lire la suite

LA MEMOIRE DES OUBLIES

PASCALE MAY 

41NrhMbaa+L._SX195_Employée au musée des Beaux-Arts de Bernay, en Normandie, Ondine est fascinée depuis toujours par le portrait d’un jeune homme aux yeux bleu lagon. Quand elle rencontre Thibault, le petit-fils de l’artiste qui a peint ce tableau, les jeunes gens décident de se lancer dans une passionnante enquête pour découvrir l’identité du modèle.

Progressivement, le passé refait surface et, avec lui, des secrets jalousement gardés depuis des décennies. D’anciennes lettres les mènent sur des traces d’une tragédie qui s’est nouée dans les années 1940. Quand Thibault découvre ce qui s’est réellement passé pendant l’occupation, il porte un autre regard sur sa famille et notamment sur ce grand-père artiste qu’il prenait pour un héros.

Entre secrets et mensonges, le temps semble venu de retrouver la mémoire et d’expier les fautes des générations passées.

Lire la suite

DERRIERE LA HAINE

BARBARA ABEL

CVT_Derriere-la-haine_1300D’un côté il y a Tiphaine et Sylvain : de l’autre il y a Laetitia et David. Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge. Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côte à côte dans une harmonie parfaite. Jusqu’au jour du drame.

Un tragique accident fait voler en éclats leur entente idyllique et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront pas de trop pour les protéger les uns des autres.

Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s’appellent culpabilité, suspicion, paranoïa et haine….

Lire la suite

UN PEU, BEAUCOUP, A LA FOLIE

LIANE MORIARTY

9782253259732-001-T

Trois couples épanouis. De charmants enfants. Une amitié solide et un barbecue improvisé entre voisins par un beau dimanche ensoleillé : tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment.

Alors pourquoi, deux mois plus tard, les invités en gardent-ils un souvenir épouvantable et ne cessent-ils de se répéter « si seulement nous n’y étions pas allés » ?

Lire la suite