AINSI GELENT LES BULLES DE SAVON

MARIE VAREILLE

« Certains choix nous définissent à tout jamais, celui-ci en fait partie. A partir d’aujourd’hui, je peux bien écrire la neuvième symphonie, sauver le monde d’une troisième guerre mondiale ou inventer le vaccin contre le sida, on ne retiendra de moi que cet acte innommable : j’ai abandonné mon bébé, toi, mon minuscule amour aux joues si douces, puisses-tu un jour me pardonner »

Trois pays, de vibrants portraits de femmes aux destins entrecroisés. Quel est le lien qui les unit ?

Quelle est leur véritable histoire ?

Voilà une auteure dont j’achète les livres sans forcément lire la quatrième de couverture, parce que je sais qu’avec Marie Vareille il n’y a jamais de déception et ce nouveau roman me le prouve une nouvelle fois. Puissant et bouleversant, ce récit aborde une magnifique histoire de femmes aux univers différents et aux destins parallèles.

Claire vient d’être virée de l’agence de publicité dans laquelle elle enchaînait les CDD. C’est triste et rageant, elle a tellement donné pour ce boulot. Mais elle ne fera pas d’histoire, elle vient d’apprendre qu’elle va être maman, alors rien ne viendra ternir ce futur bonheur, même pas le ton glacial de son patron quand il lui annonce qu’elle ne fait plus partie du personnel. Eléonore, sa meilleure amie, lui a trouvé un nouveau travail dans sa maison d’édition, Claire sera chargée, entre autres, d’épauler Eva Diaz, une écrivaine qui est son auteure favorite. Sa grossesse se déroule à merveille, la naissance de Marine vient couronner le tout mais après ?

Océane ne fera pas sa rentrée à l’université de Chicago, ses parents divorcent, elle a décidé de suivre son père qu’elle vénère, il est affecté à l’université de Bronwell, au fin fond des USA où il sera professeur et directeur du département de littérature. Cette mutation fait suite à un scandale, Océane en a saisi des bribes mais ne sait pas tout, elle a 19 ans et des rêves qu’elle a du mal à réaliser parce qu’elle veut toujours faire plaisir à son père. Solitaire et mal dans sa peau, elle manque totalement de confiance en elle, quand elle n’a pas le moral, elle fait des bulles avec du savon.

Il y a cette femme qui a fuit en direction de l’Indonésie, déprimée, fatiguée, elle a laissé son bébé à son mari, elle l’a abandonné. Elle ne sait plus ou elle en est, dévastée par son geste qu’elle ne peut expliquer. Elle se laisse couler lentement jour après jour et quand elle retrouve le petit bonnet de naissance dans sa trousse de toilette elle n’a plus que ses yeux pour pleurer. Elle pose ses maux dans un carnet de moleskine noir se demandant si un jour son enfant pourra lui pardonner ?

Quel point commun pourrait-il y avoir entre ces trois femmes qui semblent totalement aux antipodes ?

Bien plus qu’on ne le pense, et Marie Vareille nous dévoile petit à petit leurs vie, avec la pudeur qu’on lui connaît et des mots qui sonnent juste et tapent dans le mille. Dans ce roman elle aborde différents sujets de société comme la dépression post partum qui est trop souvent ignorée, la charge de travail des nouvelles mamans, la fatigue et la peur de ne pas être à la hauteur, la culpabilité.

Elle nous parle aussi d’abandon, avec beaucoup de compréhension, sans jamais juger. Elle évoque la vie de couple qui n’est pas toujours comme on le voudrait, les compromis et parfois les sacrifices qu’il faut faire pour y arriver, des fois ça ne suffit pas.

Remises en question, pardon, confiance en soi, résilience et jalousie font aussi partie des sujets que l’auteure maîtrise à la perfection, simplement, sans jamais trop en faire, elle chuchoterait presque, parce qu’elle n’a pas besoin d’en faire des tonnes Marie Vareille, elle va droit au but, sans fausse note, sans artifice ni paillettes, le message est clair et limpide, il est bouleversant, criant de vérité, il nous touche, nous heurte, nous donne à réfléchir.

Lentement on assemble les pièces du puzzle et on entrevoit les destins qui se croisent, les similitudes dans les vies, et on comprend mieux, l’auteure ménage le suspense jusqu’à la fin. On est surpris, les émotions se mélangent, les larmes ne sont pas loin. Si on a souvent tendance à juger ici on comprend, on a de la compassion, on trouve les explications et on est solidaire.

Quel magnifique roman, les personnages sont criants de vérité, on s’y attache, on les aime, on aimerait que ça dure un peu plus longtemps parce qu’on a du mal à les quitter. Un grand bravo à l’auteure pour cette pépite que je vous invite à lire si ce n’est déjà fait !

Note : 5 sur 5.
  • Editions : CHARLESTON
  • ISBN : 9 782368 126158
  • Mai 2021 – 357 pages

LA SOEUR DE LA TEMPETE (tome 2 – les sept soeurs)

LUCINDA RILEY

A la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu’elles étaient bébés, Ally d’Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique chateau sur les bords du lac de Genève.

Ally, la deuxième soeur au tempérament impétueux, est navigatrice et musicienne. Lorsqu’une nouvelle tragédie la touche, la jeune femme décide de partir sur les traces de ses origines. Les indices que lui a laissés son père en guise d’héritage vont la mener au coeur de la Norvège et des ses fjords sublimes.

Entourée par la beauté de son pays natal, Ally découvre l’histoire intense d’une lignée de virtuoses célébrés pour leur talent, un siècle plus tôt. Une famille aux lourds secrets…..

Lire la suite

LA FEMME AU MANTEAU VIOLET

CLARISSE SABARD

41d7zjPoDDL._SX195_2018 A la suite d’un accident, Jo apprend qu’elle risque la rupture d’anévrisme et que l’opération qui pourrait la sauver n’est pas sans risques. Persuadée qu’elle va mourir, elle se réfugie chez son grand-père. Elle découvre alors qu’il a reçu quinze ans plus tôt un pendentif, accompagné de quelques mots griffonnés : « De la part de Charlotte, qui n’a jamais oublié Gabriel. Ce souvenir vous revient de droit ». Déterminée à percer ce secret de famille, Jo se rend en Angleterre, sur les traces du mystérieux bijou.

1929 Charlotte et son mari se rendent à New-York en voyage d’affaires. Là-bas, la jeune femme s’éprend du charmant Ryan…. lorsqu’il apprend qu’elle l’a trahi, son époux, pris d’un violent accès de rage, la laisse pour morte. A son réveil, Charlotte comprend, effondrée, qu’il est parti avec ses papiers : il lui est désormais impossible de rentrer en France et de rejoindre son fils Gabriel. 

Lire la suite

MARIE D’EN HAUT

AGNES LEDIG

CVT_Marie-den-haut_1000

A 30 ans, Marie a un caractère bien trempé et de la ressource. Lorsque Olivier, lieutenant de gendarmerie débarque chez elle sans prévenir pour une enquête de routine, elle n’hésite pas à le ligoter pour lui faire comprendre explicitement qu’il n’est pas le bienvenu.

Mais cette carapace de femme forte dissimule ses fêlures. C’est grâce à Antoine, son meilleur ami et Suzie sa fille que Marie trouve un sens à sa vie. Et contre toute attente, Olivier va rejoindre le trio. Entre lui et Antoine la guerre est déclarée, l’enjeu ? le coeur de Marie.

Lire la suite

L’ANGE DE MARCHMONT HALL

LUCINDA RILEY

L-ange-de-Marchmont-HallTrente ans ont passé depuis que Greta a quitté Marchmont Hall, une magnifique demeure nichée dans les collines du Monmouthshire.  Lorsqu’elle y retourne pour Noël, sur l’invitation de son vieil ami David Marchmont, elle n’a aucun 

souvenir de la maison -le résultat de l’accident tragique qui a effacé de sa mémoire plus de 20 ans de sa vie-.

Mais durant une promenade dans le parc enneigé, elle trébuche sur une tombe, l’inscription érodée lui indique qu’un petit garçon est enterré là. Cette découverte bouleversante allume une lumière dans les souvenirs de Greta et va entraîner des réminiscences. 

Avec l’aide de David, elle commence à reconstruire non seulement sa propre histoire mais aussi celle de sa fille Cheska

Lire la suite