FRANGINES

ADELE BREAU

Mathilde, Violette et Louise sont soeurs. Depuis l’enfance, elles vivent leurs plus belles heures à la Garrigue, une bâtisse que leurs parents ont achetée autrefois à Saint-Rémy-de-Provence.

Tous les oppose et pourtant rien ne peut séparer Mathilde, éblouissante et dominatrice, Violette, qui a grandi dans l’ombre de sin aînée, et Louise, la benjamine, née bien plus tard. Cet été, les frangines se réunissent dans la demeure familiale pour la première fois depuis le drame de l’année précédente.

Entre petites exaspérations et révélations inattendues, ces retrouvailles vont bouleverser à jamais leur vie. Car les murs de la Garrigue, gardiens des secrets de trois générations, ne les protègeront peut-être plus.

D’Adèle Breau, je n’avais lu que des nouvelles avec la TeamRomCom et ayant apprécié son écriture, j’avais hâte de lire un de ses livres, c’est chose faite avec Frangines que j’ai beaucoup aimé.

C’est l’histoire d’une fratrie féminine aussi attachante que déroutante parfois, c’est aussi la vie d’une maison qui est le point d’ancrage de la famille, une bâtisse provençale qu’on aime tout de suite et qui a vu défiler la vie de ses habitants, les joies comme les peines et qui abrite les secrets de chacun.

Comme chaque été, les frangines se retrouvent à la Garrigue, Mathilde est l’ainée, une femme magnifique qui veut tout contrôler et qui semble vivre une vie de rêve avec deux enfants et un mari parfait. Mathilde est un peu psycho rigide, il faudrait qu’elle lâche prise. Violette est la deuxième de la fratrie, elle a longtemps vécu dans l’ombre de Mathilde, mais un jour, le papillon est sorti de sa chrysalide. C’est en solo qu’elle arrive a la Garrigue avec Clarisse sa fille, mais elle compte bien présenter son nouvel ami Jérôme qui ne tardera pas à les rejoindre, il serait temps qu’elle prenne confiance en elle et peut-être que ces vacances vont lui apporter beaucoup. Louise la petite dernière est infirmière, elle n’a jamais quitté Saint-Rémy-de-Provence et habite à quelques kilomètres de la Garrigue, elle est célibataire et se sent un peu à part de ses deux soeurs qui ont, longtemps été fusionnelles.

Cette année n’est pas comme les autres parce que leur père a quitté leur mère pour se mettre en couple avec une femme du village, ça a été un choc pour tout le monde, Jeanne leur mère s’en accommode tant bien que mal, elle est heureuse d’être dans sa maison qui la protège d’une certaine façon et puis se retrouver avec ses filles c’est du bonheur, elles sont tellement loin tout au long de l’année.

L’été promet d’être agréable à l’ombre des grands arbres, vivre au rythme des bains de soleil et baignades dans la piscine, des apéro sur la terrasse au coucher du soleil, du chant des cigales, profiter du calme et de la fraicheur des vieux murs de la maison, passer du bon temps en famille, la joie de se retrouver tous ensemble mais…..

Il faut d’abord ménager les susceptibilités de chacun, prendre en compte les caractères différents et s’adapter aux façons de vivre, ce qui finalement ne va pas s’avérer le plus compliqué à gérer. Cette année est particulière et c’est comme si, tout à coup, la maison avait décidé d’ouvrir ses murs et de tout déballer et des secrets dévoilés il va y en avoir, chacun aura sa part ! Reste à savoir à quel point ça va chambouler les vies de chaque membre de la famille.

C’est juste délicieux, l’auteure nous emmène à la Garrigue et nous poste à l’endroit stratégique, celui qui nous permet de tout voir et tout entendre, on en loupe pas une miette et j’ai adoré les portraits qu’elle dresse des trois filles, mais aussi des parents et des proches qui tournent autour du cercle familial. On est loin de se douter du passé de Mathilde et Violette, du drame qui les a affectées et qui a impacté leur vie future. Leurs parents ont eu aussi une part d’ombre qu’il serait temps de mettre en lumière afin de pouvoir passer à autre chose et de cesser de vivre dans le mensonge. Louise fait, elle aussi des cachotteries, et là on se dit « Mais non pas elle » parce que c’est la seule qui n’a pas un passé chargé et qui semble à peu près équilibrée. Méfions nous des apparences qui sont souvent trompeuses, ce roman en est un parfait exemple.

Tout est amené finement et doucement. Il y a certains comportements que l’on comprend mieux une fois les secrets découverts, des personnages que l’on exécrait un peu au début du livre pour qui on a une certaine empathie quand on sait ce qu’ils ont vécu. Mais il y a surtout ce lien indéfectible des soeurs qui s’aiment d’un véritable amour fraternel, même si parfois elles se déchirent, se détestent et ne se supportent plus. Les trahisons sont pardonnées, les mensonges effacés, elles savent compter l’une sur l’autre et répondront toujours à l’appel quand l’une d’entre elle sera en détresse.

J’ai passé un super moment avec ce roman, j’ai adoré la Garrigue et ses paysages magnifiques, j’ai adoré les points forts et les défauts des trois soeurs. C’est un coup de coeur et je le recommande je le trouve parfait pour la saison d’été.

Note : 5 sur 5.

  • Editions : LIVRE DE POCHE
  • ISBN : 9 782253 078616
  • Première publication 2020 JC LATTES – Livre de Poche mai 2021
  • 332 Pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s