COUPS BAS ET TALONS HAUTS

TONIE BEHAR

Dahlia Arditi est attachée de presse dans une grande agence parisienne de relations publiques. Sa vie aurait pu être une longue suite de soirée glamour si la très chic et très pragmatique directrice, Chloé de Ligna, ne jouait pas les trouble-fête.

Slalomant entre les peaux de bananes, Dahlia doit gérer seule le défilé haute couture d’un génie de la mode et composer avec une vie affective qui déstabiliserait un samouraï : l’homme qui la fait rêver à disparu depuis 6 mois, ses parents traversent une crise existentielle nucléaire et sa soeur, sa confidente, est vampirisée par un mari hypocondriaque.

Heureusement quand tout va mal, Dahlia a sa liste, celle de tous ses amoureux potentiels, car Dahlia allume mais elle n’éteint pas….

Mon premier coup de coeur de cette année 2021 est pour Tonie Behar et un de ses anciens romans qui m’a enchantée et qui m’a permis de découvrir le monde impitoyable des grandes agences de relations publiques, la mode, le luxe, les soirées guindées et les coups bas des collègues qui sont prêtes à tout pour briller.

Dahlia est attachée de presse dans une de ces agences en vue, elle est aussi sous les ordres de Chloé de Lignan, futile et narcissique qui écrase tout le monde pour se mettre en avant, autant dire que d’emblée, je la déteste, le ton du livre est donné !!

Dahlia est très attachante même si elle a quelques défauts qu’on lui pardonne bien vite, elle est souvent en retard au boulot (un truc que perso je ne supporte pas) et elle se sert de son charme auprès des gros clients pour parfois obtenir des faveurs (c’est pas très catholique comme procédé, remarquez ça tombe bien puisqu’elle est issue d’une famille juive).

Ah cette famille juive je l’aime déjà, surtout les parents, Rosie et Victor qui ont une grande pharmacie avec de prestigieux clients, Gad Elmaleh, Amel Bent, Mareva Galenter, ça ne rigole pas, il faut dire que maman Rosie est la reine de la phyto et du conseil, elle possède aussi une tonne de grandes marques dans son espace dédié à la beauté et au bien-être (voilà qui me plait !), Victor a des envies d’ailleurs, il veut vendre la pharmacie, rêve de voyages humanitaires au fin fond de l’Afrique et s’engage pour une mission de 6 mois au Congo. Les repas de shabbat en famille le vendredi soir c’est délicieux !!

Dahlia doit gérer sa vie au boulot et veiller à ce que cette vipère de Chloé n’empiète pas trop sur son terrain, les coups bas sont quotidiens, c’est épuisant et parfois très révoltant vu de l’extérieur. Elle doit prouver qu’elle est capable de mener de grands projets avec succès et elle rêve d’une promotion. Elle doit aussi arbitrer la mini tornade qui enfle de plus en plus chez ses parents, sur ce coup là ce n’est pas gagné, chacun campe sur ses positions et la vie de Dahlia est déjà assez mouvementée pour empiéter sur celle des autres, mais elle répond toujours présente quand on a besoin d’elle.

Elle aimerait trouver l’âme soeur qui tarde à venir, puis elle en a marre qu’on lui pose toujours la même question « quand est ce que tu te maries ?  » là aussi c’est hyper compliqué, on ne trouve pas un compagnon comme on choisit une paire de chaussures, Dahlia a bien eu un énorme coup de coeur pour Adam qu’elle a rencontré par le plus pur des hasards (il l’a sauvée alors qu’elle se faisait agresser en allant au distributeur de billets) mais il y a un hic, Adam qui offre toutes les qualités et qui est beau comme un dieu s’avère être le petit ami de Chloé la vipère !!

Il y a de sacrées batailles à mener, côté boulot, côté famille et côté coeur. Un joyeux mélange qui offre une belle histoire qui ne laisse aucun temps mort, on est sur les chapeaux de roue en permanence, les charbons ardents serait peut-être plus approprié, c’est un peu comme le quotidien de Dahlia qui jongle entre boulot et vie privée sans jamais réellement voir le jour et cette Chloé est une vraie peste, on attend qu’une chose, sa chute en bonne et due forme mais les bonnes fées semblent s’être penchées sur son berceau. Elle nous fait enrager tout au long du livre !!

Quel bonheur ce roman, on passe par toutes les émotions et l’auteure y met un peu de suspense pour pimenter le tout. Pour une lecture de début d’année ça donne la pêche. C’est frais, ça pétille, on s’amuse beaucoup, on chope le tournis, on se fâche, et si on est bien ancré dans le livre on déguste presque le champagne avec tout le gratin parisien.

J’ai adoré, c’est un feel good comme je les aime !

Note : 5 sur 5.
  • EDITIONS : JEAN-CLAUDE LATTES
  • ISBN :9 782709 630153
  • Mai 2008 – 282 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s