LA JEUNE FILLE SUR LA FALAISE

LUNCINDA RILEY

En plein chaos sentimental, Grania Ryan quitte New-York pour aller se ressourcer en Irlande, dans la ferme familiale. C’est là, au bord de la falaise, qu’elle rencontre Aurora Lisle, une petite fille étrange et attirante qui va changer sa vie…

En trouvant de vieilles lettres datant de 1914, Grania va découvrir le lien qui unit leurs deux familles depuis des années. D’une histoire d’amour incroyable à Londres en temps de guerre à une relation compliquée dans le New-York d’aujourd’hui, les destins des Ryan et des Lisle s’entremêlent tragiquement depuis un siècle.

Mais quel est ce secret qui est à l’origine de presque cent ans de chagrins ? Obsédante, exaltante et bouleversante, l’histoire d’Aurora raconte le triomphe de l’amour sur la mort.

Luncinda RILEY c’est une valeur sûre, je sais à tous les coups que je vais rapidement aimer l’histoire et encore une fois, je suis sous le charme de l’intrigue et de ses personnages. L’auteure nous emmène à New-york, puis dans la lande Irlandaise, mélange les époques et les personnages, sans jamais nous perdre et si on ne s’y retrouve pas, elle a même prévu un arbre généalogique.

Grania RYAN sculptrice talentueuse, vit avec Matt dans un loft New-Yorkais. Après une fausse couche, elle a besoin de se retrouver et surtout de faire le point sur sa vie et sur sa relation avec ce compagnon qu’elle ne comprend plus, même si elle est toujours très amoureuse. Elle s’enfuit en Irlande où elle trouve refuge dans la ferme de ses parents. Le calme de la campagne, la mer et les embruns, voilà qui lui fera le plus grand bien et lui permettra de réfléchir à l’avenir.

Un matin, alors qu’elle se promène sur les hautes falaises, Grania rencontre Aurora LISLE une petite fille assez étrange qui habite dans la grande bâtisse de Dunworley House. Grania est tout de suite intriguée par cette petite fille qui n’est pas comme les autres, qui parle comme une adulte et qui parfois entend ou voit des choses que les autres ne perçoivent pas.

Un attachement réciproque se crée entre Aurora et Grania qui découvre l’histoire de cette petite fille dont la maman est morte bizarrement en tombant de la falaise.Très vite elles deviennent inséparables et quand Alexander, le papa d’Aurora demande à Grania si elle peut s’occuper de la petite parce qu’il part en voyage d’affaires, Kathleen, la mère de Grania semble horrifiée et met sa fille en garde. La famille Lisle a fait beaucoup de mal par le passé, elle porte malheur et il ne faut pas la fréquenter parce que les ancêtres de Grania en ont fait les frais. Grania ne veut rien savoir et fait fi des avertissements de sa mère, elle gardera la petite le temps que son papa revienne de voyage.

Kathleen -très inquiète à l’idée que l’histoire puisse se répéter- se sent obligée de révéler le passé à Grania, elle lui transmet des lettres qui vont lui faire comprendre qui est la famille LISLE et pourquoi leurs destins sont étrangement liés. L’auteure nous plonge dans le passé des deux familles et nous offre, au compte gouttes, des pièces du puzzle, dévoilant, en même temps, des secrets trop longtemps cachés. Quel bonheur cette lecture, on suit l’alternance des époques sans jamais se perdre, sans que cela ne nous dérange et on démêle, au fur et à mesure, l’histoire, découvrant d’infimes parties que petit à petit on arrive à regrouper.

J’ai parfois l’impression d’être dans un conte de fées, il y a des côtés mystiques très agréables et bien sûr on est sous le charme d’Aurora, cette petite fille pas comme les autres, dotée d’une grande intelligence. J’aime beaucoup Grania aussi, même si parfois elle m’énerve un peu. Elle est imperméable aux appels de Matt et lui rejette la totalité de leurs problèmes de couple, sans jamais se remettre en question. Elle est par contre très ouverte d’esprit et n’hésite pas à aider Aurora et même à s’oublier parfois pour le bien de la petite. J’aime ce côté altruiste qui la caractérise, c’est une grande qualité.

Je suis fan de l’atmosphère que dégage le livre, les paysages magnifiques de l’Irlande que je perçois parfaitement, l’ombre des falaises qui se profilent à l’horizon et le bruit de la mer qui vient les frapper, les embruns, les vieilles pierres, l’odeur du thé, c’est extraordinaire, ce livre m’a donnée une belle évasion.

Il nous offre aussi plein d’émotions, nous transporte dans les époques et nous embarque dans les pas de danse d’Aurora la ballerine, de sa grand-mère danseuse étoile, du monde des domestiques et des aristocrates, des soldats de la première guerre mondiale qui sont revenus complètement cassés. L’amour est omniprésent tout au long du roman, même s’il y a beaucoup de tristesse, il finit toujours par triompher.

C’est captivant, émouvant, étonnant, compliqué parfois, c’est tout ce qui fait le charme des romans de cette auteure que j’aime beaucoup. Un livre que je conseille , accompagné d’un bon plaid et d’un chocolat chaud !

Note : 5 sur 5.
  • EDITIONS : CHARLESTON
  • ISBN : 9 782368 123140
  • mai 2018 – 622 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s