JE PEUX TRES BIEN ME PASSER DE TOI

MARIE VAREILLE

Chloé, 28 ans et Parisienne jusqu’au bout des ongles enchaîne les histoires d’amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s’exiler en pleine campagne avec l’interdiction d’approcher un homme et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman.

Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu. De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu. Réussiront-elles à tenir leur engagement ?

J’avais envie d’évasion, de légèreté et de sourires, quoi de mieux qu’un roman de Marie Vareille qui, je le sais, réunit tout cela.

L’auteure nous embarque dans l’univers de Chloé, 28 ans, une jolie parisienne éprise de Guillaume, son patron, dont elle est désormais séparée, suite à un écart de conduite qu’elle regrette bien évidemment mais il est trop tard. Guillaume roucoule désormais avec Manue et il est sur le point de se marier.

Chloé enchaîne les histoires sans lendemain, sans jamais réussir à oublier Guillaume. Elle est amie avec Constance, jeune femme timide et très romantique qui se désespère de rencontrer l’âme soeur. Dans l’impasse toutes les deux, elles décident de sceller un pacte, Chloé sera abstinente, pas d’homme dans son lit et un exil à la campagne, loin de Paris, pour enfin écrire ce livre dont elle rêve depuis très longtemps. Constante devra conclure avec le premier homme qu’elle rencontre. Ce pacte est en fait aux antipodes de ce que sont réellement les deux jeunes femmes mais elles acceptent ce défi de taille qui pourrait bien changer leur vie.

Tout ne va pas se passer comme prévu pour l’une comme pour l’autre et on va assister à des situations parfois très cocasses. C’est du pur Marie Vareille, elle peut en une seconde nous faire passer du rire aux larmes et c’est merveilleux. Au fil des pages, on assiste, en parallèle, à la transformation des deux jeunes femmes qui se redécouvrent, se remettent en question avec parfois l’envie de tout lâcher. Bien sûr on est tout de suite plus intéressé par le destin de Chloé, son arrivée dans le vignoble Bordelais, sa rencontre avec un certain Vincent et cette vie dans la grande bâtisse qui est totalement différente de sa vie Parisienne. L’écriture de son roman est loin d’être gagnée !!!

Mais Constance ne démérite pas avec son inscription au cours de séduction avec une certaine Emma, alias Baby doll, on est très loin d’imaginer la suite parce que croyez-moi il va y avoir du rebondissement !!

Je me délecte des réparties, des comparaisons, qui me font parfois éclater de rire, je me dis toujours « il faut que je les note, c’est trop drôle » et bien sûr, j’oublie !! C’est frais, ça pétille, on rit beaucoup, il y a des passages très émouvants aussi, c’est la vraie vie et c’est une belle lecture qui glisse, on se laisse guider, on a rien à faire, juste à suivre les événements avec bonheur.

Un excellent feel good, l’indispensable si on veut passer un très bon moment !!

Note : 4.5 sur 5.
  • EDITIONS CHARLESTON
  • ISBN 978 2 36812 121 4
  • Année 2017 – 339 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s