LES REVES DE NOS MERES

CARINE PITOCCHI

41mbpBOBvSL._SX195_1912, Lady Julia Ashford, dont le mari vient de mourir en la laissant enceinte, se retrouve seule dans l’immense domaine qui est désormais le sien et se prépare à une vie placée sous le signe du deuil et des devoirs qui incombent à son titre.

Mais voilà que son passé revient la hanter -sous la forme de Will Murphy, son amour d’enfance- gagster irlandais régnant aujourd’hui en maître sur l’East End de Londres.

La maîtresse de Longfield Park peut-elle lier son destin à cette figure de la pègre ? Sans doute pas. Tout comme elle ne devrait pas se préoccuper du quotidien de son ancienne domestique, Edna, mariée à un homme violent. Ni encourager sa cousine dans ses engagements suffragistes. Mais la vie change en Angeterre. Autour d’elle souffle le vent des temps nouveaux, celui des révolutions et du changement social, sans compter cette guerre qui déjà se profile, imminente et terrible……

Prix du livre romantique 2020 des éditions Charleston, Carine Pitocchi ne l’a pas volé, c’est une pépite qui mérite le détour et qui pourrait très bien amener une suite que je rêve secrètement. 

1912, Julia Ashford se retrouve veuve et devra désormais gérer l’immense domaine que lui a laissé son mari. Elle est totalement déprimée mais quand elle découvre qu’elle est enceinte, le moral revient, elle a désormais une raison de vivre et d’aller de l’avant.

Son personnel de maison veille sur elle avec chaleur,  elle peut aussi compter sur Emily sa cousine, une féministe avant gardiste qui conduit seule son véhicule et qui porte des pantalons, une première dans cette Angleterre des années 1912. Elle doit, par contre, affronter les jugements négatifs de sa belle soeur Catherine qui vit dans le domaine et qui est tout sauf agréable. Une femme acariâtre, qui ne supporte pas la contradiction et qui a des idées rétrogrades. 

L’auteure nous plonge dans la vie du domaine rythmée par le travail des domestiques, les visites des invités, les disputes légendaires entre Emily et Catherine et Julia qui attend patiemment l’arrivée de son enfant. Une vie bien réglée qui semble bien calme, sauf, quand Will Murphy, gangster notoire et vénéré de l’East End de Londres,  revient dans la vie de Julia alors que personne n’avait rien programmé…. 

Elle n’a jamais oublié celui qui lui a sauvé la vie quand elle était adolescente, son premier amour. Elle pensait l’avoir rangé dans un coin de sa mémoire lorsqu’elle a épousé Lord Ashford, mais parfois le destin change la donne.

Entre le coeur et la raison il va falloir choisir, une dame de son rang ne peut s’afficher avec un gangster qui plus est vient d’être emprisonné pour un meurtre qu’il n’a pas commis. Julia devra décider de l’orientation qu’elle va donner à son destin et composer avec les convenances de l’époque.

De son côté sa cousine Emily lutte pour ne pas s’attacher à Archibald, un beau major de l’armée dont elle s’empêche d’être amoureuse, féminisme oblige, pourtant ce n’est pas incompatible. 

Catherine, l’horrible  donneuse de leçon qu’on adore détester a quelque peu dérapé, ce qui est tout à fait surprenant pour une femme qui, il y a peu, se faisait la gardienne des bonnes  moeurs. Là aussi, j’aimerai connaître son futur, dans un prochain livre, même si je ne l’apprécie pas particulièrement !

Ce roman est délicieux et nous offre de belles émotions, tout y est pour que la recette soit réussie. Amour, mensonge, suspense, revirements de situation, trahison, tout cela sur fond d’histoire, un vrai bijou très addictif, une belle histoire de femmes, comme le veut la tradition des éditions Charleston.

Je le recommande vivement ! 

EDITIONS : CHARLESTON – ISBN 9 782368 125199 – mars 2020 – 250 pages 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s