LA VIE A PLUS D’IMAGINATION QUE NOUS

CLARISSE SABARD

51Vv6rK+feL._SX195_Après sa récente rupture avec Clément, Léna redoute une nouvelle fois les vacances de Noël dans sa famille quelque peu agitée. Mais elle n’imaginait pas avoir affaire à un nouveau cataclysme !! cette fois c’est son père qui fait des siennes : une semaine avant Noël, la voilà forcée d’aller le chercher à l’hôpital car il a été ramassé ivre mort devant la grille du cimetière de Vallenot…. qu’est ce qui lui a pris ? et Pourquoi a-t-il rompu avec sa dernière conquête ? 

Et comme si cela ne suffisait pas, sa mère a décidé de la recaser avec Clément, Mamie Jacotte l’a inscrite en secret sur un site de rencontres et son oncle Xavier a invité un SDF pour les fêtes… cette année encore, les vacances ne s’annoncent pas de tout repos. Heureusement qu’il y aura la neige, le chocolat chaud, le marché de Noël et les traditionnelles  décorations au programme !! 

****************************

J’ai retrouvé avec grand plaisir Léna et sa famille, une famille un peu remuante certes mais tellement attachante, surprenante, détonante que l’on ne peut que l’aimer. Dans le premier volume, Léna décidait d’emménager avec Clément, son amour de jeunesse, dès le début de ce livre, on se rend compte que ça n’a pas marché, pour une raison bien obscure, le restaurant de Clément a pris feu, dès lors, tout a été remis en question, pire, il y aurait même de la suspicion…. voilà de quoi agrémenter une nouvelle histoire.

Et la magie opère de suite, peut-être encore plus forte que dans le premier volume (la vie est belle est drôle à la fois), parce qu’on commence à bien connaître le fonctionnement de la famille et parce qu’on est déjà attaché aux personnages.

Avec Clarisse Sabard rien n’est jamais plat et c’est ce qui fait son charme, les situations loufoques, les réparties verbales,  les comparaisons, les métaphores,  c’est un vrai bonheur de la lire et elle fait partie des auteures qui arrivent à me déclencher des crises de rire et j’adore ça !!

Mais cette auteure ne se résume pas qu’à ces quelques définitions, il y a aussi beaucoup de subtilité dans son écriture, il faut parfois lire entre les lignes, deviner, imaginer, il y a aussi de belles leçons de vie et des messages d’amour et d’amitié, j’en redemande !

Encore une fois j’ai été embarquée dans ce village de Vallenot (qui existe réellement mais sous un autre nom) aux côtés de Léna qui revient dans le chalet familial pour passer les fêtes de fin d’année qui ont déjà un goût de « mouvementées » dès les premières pages.

Point de temps mort avec cette famille qui est quand même bien merveilleuse il faut l’avouer, j’ai une tendresse particulière pour mamie Jacotte qui est tout feu tout flamme, qui n’a pas sa langue dans sa poche, elle est dynamique et pleine de vie avec un petit côté coquin que j’adore. On fait la connaissance avec de nouveaux personnages tels que Catherine qui est la demi soeur de Jacotte et qui n’a absolument rien en commun avec elle, je la trouve un peu coincée -mais avec la famille déjantée, elle devrait bien vite se mettre à la page-  elle est accompagnée de sa petite fille Emma-Lou qui sera une parfaite copine pour Violette, quoi que, de ce côté là, rien n’est gagné !!

Si je résume nous avons, Léna qui est séparée de Clément, il sera difficile de l’éviter dans le village, les rencontres risquent d’être plus ou moins agitées. Mamie Jacotte qui surfe sur le web, elle cherche un nouveau prétendant pour Léna, à moins qu’elle ne décide de tout mettre en oeuvre pour que les amoureux se rabibochent. Ne cherchait-elle pas elle aussi un compagnon ? Mais peut-être l’a t’elle déjà trouvé ?

Deux adolescentes qui se chamaillent et se jalousent, Violette et Emma-Lou c’est pas l’amour fou, elles exagèrent, elles ont beaucoup de points communs et pourraient être amies.  Le père de Léna semble dépressif, pourquoi n’est-il plus avec Céleste ?  il n’est pas au bout de ses peines, une surprise de taille va venir ébranler la maison et tout le monde sera chamboulé, mais il y a des surprises heureuses parfois non ?

La mère de Léna a un nouvel amoureux, très rock and roll. Léna jongle parmi tout ce petit monde pour notre plus grand bonheur.

Que de rebondissements et d’humour, des joies, des peines, des secrets, et de l’amour, toujours beaucoup d’amour, j’ai passé un merveilleux moment et je suis arrivée à la fin avec regrets.

Merci Clarisse Sabard pour cette évasion au goût de chocolats chauds, gâteaux à la cannelle, paysages magnifiques,  et pendant que j’y pense merci pour la chanson « Et j’vis comme une boule de flipper… qui roule…. je l’ai eue dans la tête durant deux nuits !!!

EDITIONS : CHARLESTON – ISBN : 9 782368 124918 – octobre 2019 – 298 pages 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s